"Staying On Track", la nouvelle autobiographie de Nigel Mansell

« Staying On Track », la nouvelle autobiographie de Nigel Mansell

Nigel Mansell est fier de vous présenter la couverture de son prochain livre, Staying on Track, une nouvelle autobiographie en vente à partir du 24 septembre 2015 aux éditions Simon & Schuster.
Les confidences de Nigel Mansell dans F1 Racing

Les confidences de Nigel Mansell dans F1 Racing

L’édition française du magazine F1 Racing publie dans son numéro actuellement en vente en kiosque une passionnante interview de Nigel Mansell. Surprise : le champion du monde de Formule 1 1992 y dévoile quelques anecdotes croustillantes…
Une série de timbres en hommage à Nigel Mansell

Une série de timbres en hommage à Nigel Mansell

Une série de six timbres vient d’être éditée par la poste de Jersey, en hommage à Nigel Mansell et aux 20 ans de son exploit, unique dans l’histoire, d’avoir été pendant quelques jours simultanément champion du monde en titre de Formule 1 et vainqueur du championnat CART aux États-Unis.
Ford ravive la tension entre Nigel Mansell et Nelson Piquet

Ford ravive la tension entre Nigel Mansell et Nelson Piquet

Ford ne pouvait rêver meilleurs ambassadeurs au Brésil pour leur nouvelle campagne de pub dédiée à la Fusion que Nelson Piquet et Nigel Mansell, les éternels frères ennemis. Afin de mettre en exergue les qualités de sa voiture, Ford a décidé de convier les deux champion pour une confrontation sans...
Inauguration de la Mansell Collection à Jersey

Inauguration de la Mansell Collection à Jersey

C’est dans la semaine du 7 janvier que doit normalement ouvrir la toute nouvelle concession de Nigel Mansell, dont l’originalité est de proposer un mini-musée entièrement dédié à l’ancien champion du monde de F1. Celui-ci ne devrait cependant pas être accessible au public avant mars…
Nigel Mansell va-t-il revenir à la compétition ?

Nigel Mansell va-t-il revenir à la compétition ?

La dernière apparition de Nigel Mansell au volant d’une voiture de course dans le cadre d’une compétition officielle date des 24 Heures du Mans 2010 durant lesquelles il avait été victime d’une violente sortie de route. Âgé désormais de 58 ans, le reverra-t-on seulement un jour en compétition ?
Nigel Mansell CBE

Nigel Mansell CBE

Ce mardi 14 février, Nigel Mansell a été élevé au rang de Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique par le prince Charles, prince de Galles, à Buckingham Palace. Le champion du monde 1992 de F1 a été récompensé pour son action au sein de l’organisation UK Youth dont il est...
Nigel Mansell au rallye historique de Londres à Brighton

Nigel Mansell au rallye historique de Londres à Brighton

Le champion du monde 1992 de Formule 1 a pris part au rallye historique London to Brighton 2011 qui s’est déroulé sous le soleil et dans la bonne ambiance le dimanche 6 novembre dernier. Nigel Mansell a roulé à bord d’une Mercedes Tonneau de 1902 en compagnie du secrétaire d’État...
The Flying Lap spécial Nigel Mansell

The Flying Lap spécial Nigel Mansell

L’immense Nigel Mansell était l’invité exceptionnel de Peter Windsor dans The Flying Lap le mercredi 26 octobre…
Nigel Mansell a son étoile à Birmingham

Nigel Mansell a son étoile à Birmingham

Dimanche 14 août, Nigel Mansell a inauguré son étoile sur le célèbre Walk of Stars de Broad Street à Birmingham. Il rejoint ainsi d’autres célébrités, comme le chanteur Ozzy Osbourne ou son ami et ancien journaliste Murray Walker…
Nigel Mansell à l'inauguration du nouveau Silverstone Wing

Nigel Mansell à l’inauguration du nouveau Silverstone Wing

Nigel Mansell était cet après-midi à l’inauguration d’un nouveau complexe dévoilé sur le circuit de Silverstone qui va accueillir dans quelques semaines le GP de Grande-Bretagne de Formule 1. Le circuit a subi de gros travaux avec notamment l’apparition de nouveaux stands ultra-modernes. Cette nouvelle aile (« Wing ») a été présentée...
"Nigel était aussi bon que Senna et plus rapide que Prost et Piquet"

« Nigel était aussi bon que Senna et plus rapide que Prost et Piquet »

Ce n’est pas moi qui le dit (même si je le pense aussi) mais Peter Windsor…

L’excellent site Motorsport.com donne la parole à Riccardo Patrese. L’Italien revient en détails sur ses meilleurs saisons en Formule 1, à savoir 1991 et 1992. Il n’est pas avare en compliments sur son coéquipier d’alors, un certain Nigel Mansell

Ainsi, Riccardo Patrese explique à quel point Nigel Mansell a su faire rebondir l’équipe dès son retour. « En 1989 et 1990 j’étais souvent plus rapide que mon équipier Thierry Boutsen mais la voiture ne fonctionnait pas bien. Quand Nigel a débarqué en 1991, il s’est installé pour la première fois dans cette voiture qui nous avait posé tant de problèmes et il a su se débrouiller avec. Il a rapidement suggéré quelques changement à l’équipe et la voiture a soudainement gagné deux secondes au tour ! »

« J’étais plus rapide que lui et cela l’affectait »

Pourtant, c’est bel et bien l’Italien qui fait la plus belle impression en début de saison, devançant Nigel Mansell en qualifications et remportant le GP du Mexique à la barbe (et la moustache !) du Britannique. « J’ai pris tout le monde par surprise parce que j’étais sans cesse plus rapide que Nigel, ce qui l’embêtait beaucoup. Du coup, il demandait toujours quel set-up j’utilisais, les pneus que je préférais etc. Il ne comprenait pas pourquoi j’étais plus rapide que lui et cela l’affectait. »

Toutefois, après le triomphe de Nigel au GP de Grande-Bretagne, Patrick Head remet vite le pauvre Patrese à sa place. « Après le GP Patrick m’a expliqué que Nigel devait désormais être considéré comme le n°1 de l’équipe dans l’optique du championnat du monde. J’ai dit OK parce qu’il venait de gagner deux courses et qu’il réduisait l’écart avec Senna, alors leader du championnat. C’était dur pour moi mais c’était de toute façon visiblement dans son contrat. Que pouvais-je faire ? »

En 1992, Riccardo Patrese « sent » beaucoup moins bien la voiture. « Avec tous les « trucs » apparus cette année-là, que ce soit le contrôle de traction ou la suspension active, une partie du feeling dont j’avais besoin pour maitriser mon piloter le plus vite possible a disparu. Et comme Nigel avait davantage de forces que moi dans les bras, il arrivait à passer plus vite que moi dans les virages avec la FW14B de manière plus agressive. C’était la meilleure façon de conduire cette voiture et c’est pour ça qu’il est devenu champion du monde. »

« Je l’aimais bien. C’était un gars très sympa »

Le pilote Italien avoue n’avoir jamais eu le moindre problème relationnel avec Nigel Mansell. « Nigel était un sacré personnage. Ca me faisait sourire quand il rabaissait les performances de notre voiture parce que tout le monde savait bien qu’elle était au-dessus du lot […] L’équipe n’était pas forcément d’accord avec cette façon de faire et il est clair que Nigel apparaissait parfois comme un peu pleurnicheur. Moi je m’en fichais. Je l’aimais bien. C’était un gars très sympa. » Quant à l’encenser il ne faut pas non plus exagérer ! « C’était un bon pilote mais certainement pas aussi fort que Senna, Prost ou Schumacher. Avec lui, si la voiture était rapide il était rapide mais si elle était lente alors lui aussi était lent. »

Et Riccardo Patrese de conclure : « Je n’ai jamais eu de problème avec mes coéquipiers. J’ai toujours eu comme seul challenge d’essayer de les battre. »

Article précédentLe Beechdean Mansell Motorsport bientôt à vendre ? Article suivantNigel Mansell chez Lotus : appelez-le Monsieur l'ambassadeur !

3 commentaires

  1. Dani écrit :

    14 janvier 2011

    I’m sorry to disagree with Ricardo, wich I consider a good guy but Nigel has shown he was fast with every car he had, and of course in F1 as well. Or do we have to forget the 1988 season with the poor Fw12 and the 2 2nd places he took in the two only times the car finished races? Oh Ricardo, that car wasn’t the best on the grid, let’s say one of the worsts in it, and one of the worsts Williams F1 ever !

    So that’s why I’m not agree, Nigel was a character, and to me, we can compare him to Senna or Prost (there’s so many myth in Senna, wich failed a lot of times as well, and to me is always overrated).

  2. David Bénard écrit :

    15 janvier 2011

    @Dani, I agree with you on all points, but Riccardo is really cool in that interview. Rating Senna and Prost higher than Nigel is unfortunately quite common. But who cares ? :)

  3. Jeff écrit :

    29 avril 2011

    Patrese talks nonsense. He says when the car is slow, so is Mansell. So that makes Patrese a turtle since when they were team mates at Williams-Judd, Mansell outqualified him 13 times out of the 14 races they competed together by a large margin (plus taking two 2nd place podiums) !

    The only reason Patrese was faster than him at the first half season of 91 was because he was already in the team in 89 and 90 and the car was designed around his style. Facts are in 91 Mansell won 5 wins to 2 of Patrese, and with the exception of the Italian GP, he did it on merit without the help of Mr.Riccardo. Moreover, Patrese should be thankful Mansell was his teammate as his arrival made the dealings with Reanult and Elf very beneficial to the team.

    Another thing, Senna won his championships with the best cars (88, 90) and the most reliable one (91). Schumacher won his 7 championships with the best car (Ferrari) or 2nd best (Bennetton) with team orders (and I’m speaking as a great fan of Schumi!). Conclusion? Even the greatest drivers in the world need class of the field car to win championships.

Qu'en pensez-vous ?

Nom required

Site Web